≡ Comment lire une étiquette alimentaire? ≡

Pourquoi est-ce nécéssaire?

<h1><p style="text-align: center;"><span style="color: #c5669e;">≡ Comment lire une étiquette alimentaire? ≡ </span></p><p style="text-align: center;"><span style="color: #FFFFF;"> Pourquoi est-ce nécéssaire? </span></h1>

Article 5:

Dans l’immensité des super marchés et avec les milliers de produits que l’on peut y trouver, il est parfois difficile de s’y retrouver. Ca a longtemps été mon cas.  Mais dans une démarche de santé, d’équilibre il est important de savoir vers quoi se diriger et ne pas se faire avoir par le marketing erroné des industriels. Il est donc important d’apprendre à lire les étiquettes afin de réellement comprendre ce que se trouve dans ces produits.

Soucieux de votre santé, il est important de décider de ce que vous voulez vraiment dans votre assiette mais également de savoir ce qu’il y a réellement dans cette dernière.

Il paraît donc aujourd’hui indispensable de pouvoir choisir un produit en fonction de sa composition, et non pas en fonction de sa marque, de son packaging, de sa pub. A l’époque où j’ai entamée ma démarche vers une vie plus saine, j’aurais aimée que l’on m’explique afin de gagner du temps. Je vais  donc essayer  de vous donner les clefs afin comprendre les étiquettes nutritionnels, qui sont trop souvent oubliés et pourtant tellement indispensables.

Quelles sont les informations à connaître ?

1-

L’étiquetage nutritionnel est composé des informations concernant les apports en énergie et en nutriments. Généralement, elles sont indiquées pour 100 g (ou 100 ml) de produit, ou parfois également, par portion.

Les informations nutritionnelles obligatoires sont : la valeur énergétique ( kcal ), les quantités de graisses (Lipides), d’acides gras saturés, de glucides, de sucres, de protéines, et de sel.

D’autres informations peuvent également être renseignées de manière volontaire, comme la teneur en vitamines et minéraux, ainsi que certaines affirmations (« riche en fibres », « source de vitamine C », etc.)

Etiquetage nutritionnel

Ces informations sont très intéressantes et peuvent vous aider dans vos choix, mais elles ne sont pas les plus importantes. Seulement si vous voulez comparer les apports en protéine, kcal, glucides, etc de plusieurs produits.

2-

La liste des ingrédients est la plus importante. Sur une étiquette elles sont classées par leur importance (du plus présent au moins présent). Les ingrédients listés en premier sont les principaux ingrédients. Ceux énumérés en dernier sont les ingrédients les moins importants. Donc si le premier ingrédient est du « sucre », par exemple, c’est que ce produit est composé principalement de sucre, donc déjà cela peut vous aider à en trier une bonne partie.

exemple: Liste des ingrédient d’une pâte à tartiné type « Nutella »;Sucre, huile de palme, noisettes (13 %), cacao maigre (7,4 %), lait écrémé en poudre (6,6 %), lactosérum en poudre (lait), émulsifiants : lécithine (soja), vanilline.

On comprend très bien ici que le sucre et l’huile de palme sont les principaux composants de ce type de produits, donc dans une démarche de perte de poids ou bien même de santé, il est très déconseillé d’en consommer régulièrement.

Dans le même registre, essayez d’achetez des aliments qui contiennent aussi peu d’ingrédients que possible. Si une étiquette contient une longue liste d’ingrédient, c’est mauvais signe. Les industriels rajoutent souvent beaucoup de produits afin d’aider à la conservation, la coloration ,le gout, etc. Evitez aussi les ingrédients dont vous ne pouvez pas prononcer les noms ou que vous ne connaissez pas. Ces ingrédients sont susceptibles d’être les moins sains (ex. : les conservateurs, additifs alimentaires…).

3-

Attention au sucre. En effet, certains produits vous indiques sur leurs packaging « sans sucres » « ou faibles en sucre », mais faites attentions à ces pubs grossièrement alléchantes. Car oui souvent, le sucre y est caché sous d’autres noms ou édulcorants qui ne sont pas plus sain.

Comment repérer les sucres cachés pour mieux gérer son alimentation et sa santé ?

Il y a sucre blanc, bien sûr, mais aussi les ingrédients qui finissent en« ose » comme « maltose », « dextrose » ou encore « sirop de glucose-fructose ». Autant d’appellations qui permettent aux fabricants d’ajouter du sucre sans que le consommateur s’en aperçoive. Parfois ces appellations n’apparaissent pas en haut de la liste (comme je vous l’expliquais ci-dessus) car les fabricants essayent de dissimuler l’excédent de sucre. Cependant au lieu d’avoir une seul sucrant, on en découvre plusieurs et accumulés, on s’aperçoit que le produits est surchargé en sucre.

Or, on le sais, le sucre est en grande partie responsable de nombreux surpoids et, indirectement, la survenue du diabète et de maladies cardiovasculaires. Soyez donc très vigilant, et regardez d’un peu plus près vos étiquettes et vous allez constater que le sucre se cache partout. Même dans des ingrédients qu’on ne soupçonnerai pas. Comme le vinaigre balsamique, la mayonnaise, le pain de mie, etc.

4-

Faire également attention à la teneur en sel (sodium) des aliments. Un total quotidien de 2,3 grammes de sel est suffisant. Trop de sodium dans l’organisme provoque de la rétention d’eau ainsi que des problèmes cardio-vasculaires. Donc prenez soin de lire les étiquettes car beaucoup de préparations industriel sont surchargées en sel.

N'oubliez pas de partager :)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *